Poésie vagabonde

Poème du jeune Paolo Busolin, 11 ans, Toulouse

“Le vagabond”

Il marche lentement,
Il cherche une cheminée
Il cherche un foyer
Comme je le comprends.

Ce n’est pas de ma faute
S’il est ainsi
A ce moment précis
J’espère qu’il pourra au moins sécher ses bottes.

Il vagabonde dans l’espoir
De trouver un jour sa maison
Et que demain sera le bon
De jour en jour il accumule le désespoir.

Le moment où il passera
Devant chez moi
Je lui donnerai un toit
C’est ce que tout le monde se dit tout bas.

Mais dans leurs vraies pensées
Il le trouve sale et dégoutant
Même s’il est innocent
C’est cela la vérité.

Paolo Busolin