Migramundo – 9 à 11 ans

Migramundo

Ce jeu de rôle coopératif a été conçu par la ville de Dunkerque et le Centre Gaïa, centre de formation et d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale (ECSI), dans le cadre d’un projet européen de promotion de l’ECSI. Il est destiné en priorité à des élèves de CM2.

Le but du jeu

L’objectif est que les 6 enfants du jeu – Alana, Eleanor, Amadou, Samimou, Sijad et Tanvir – puissent terminer leurs migrations respectives, représentées par 6 chemins en 10 cases. La classe gagne si tou.te.s les enfants terminent leur parcours en 45 minutes.

Fiche technique

Public ciblé : 9 à 11 ans

Objectif : Sensibiliser à la diversité des parcours migratoires, et aux différents obstacles qui peuvent être rencontrés. Encourager la coopération et la solidarité.

Durée : 1h30 (45 minutes de jeu + temps de mise en commun et d’échanges)

Matériel requis : Plateau de jeu, les différentes cartes de jeu et le livret pédagogique (disponibles en ligne pour impression). Prévoir un vidéo-projecteur, de la pâte à fixe, des planisphères et une minuterie.

Le matériel

  • L’ensemble du matériel requis est mis à disposition par le Centre Gaïa. Vous pouvez le télécharger en cliquant ici.

Remarques

Il s’agit d’un jeu coopératif, où on ne gagne que si l’ensemble des équipes parviennent au terme du parcours. Il peut donc être le prétexte à toute une discussion sur l’entraide et la solidarité.

Les concepteurs du jeu insistent sur l’importance de prévoir un temps d’échange à la suite, pour faire le lien avec la réalité. Les histoires des enfants du jeu sont en effet inspirées d’histoires réelles. Celles-ci sont relatées dans le livret pédagogique (p.13 à 16), accompagnées parfois de supports vidéos, de textes ou d’articles.

Le jeu permet notamment de souligner la diversité des parcours et des motifs de migration présentés (de Sijad qui fuit l’Afghanistan pour se retrouver dans “la Jungle” de Calais à Eléanor qui suit ses parents en quête d’une nouvelle aventure professionnelle en Australie), tout en permettant de pointer que, au-delà des obstacles rencontrés par chacun.e, nous ne sommes pas égales et égaux dans notre capacité à migrer, à franchir les frontières.

Le livret pédagogique propose finalement tout un ensemble de pistes d’actions pour prolonger le jeu, et de ressources adaptées pour continuer à réfléchir à la question des migrations avec les enfants (à partir de la p.17).